Vous avez récemment remarqué que votre bébé a la peau plus sèche, qu’il a des plaques rouges et que cela semble l’incommoder? Ferait-il de l’eczéma? Vous vous demandez ce que vous pouvez faire pour le soulager?

En collaboration avec Marie Fortier, infirmière spécialisée dans les soins pré- et post-natals, nous vous présentons une série d’articles portant sur les problèmes cutanés les plus communs chez les tout-petits avec les conseils de nos dermatologues. Ce premier tentera de démystifier l’eczéma.

Qu’est-ce que l’eczéma?

shutterstock_279539996-childs-hand-with-eczema-uai-3115x3115
Exemple eczéma – source photo : Association canadienne de dermatologie

L’eczéma, ou dermatite atopique, est la maladie chronique inflammatoire de la peau la plus répandue. Environ un enfant sur six en est atteint et les premiers signes, souvent des plaques rouges sur les joues, peuvent apparaître dès 2-3 mois. Les petites plaques peuvent évoluer vers un épaississement et éventuellement former une croûte jaunâtre avec écoulements.

 

L’eczéma peut s’étendre à la tête, au cou et aux extenseurs des bras. La zone de la couche n’est habituellement pas touchée en raison de son environnement humide. Après l’âge de deux ans, on retrouve les plaques d’eczéma plutôt dans les plis des coudes et des genoux. Les poignets, les chevilles, le pourtour de la bouche et le cou, sont aussi des zones susceptibles d’être touchées. Les symptômes vont et viennent par poussées/crises. L’eczéma est associé à beaucoup de démangeaisons et le fait de gratter empire l’atteinte.

Quelle en est la cause?

L’origine de l’eczéma atopique est surtout génétique et implique un bris dans la barrière cutanée. La peau n’arrive pas à bien garder l’eau, ce qui résulte en une sécheresse importante et mène à une hypersensibilité et à des bris de peau. Ces derniers vont provoquer une réaction immunitaire et inflammatoire, d’où les rougeurs et autres symptômes. Les bactéries normales à la surface de la peau peuvent s’en trouver activées, ce qui peut conduire à une infection locale.

L’eczéma infantile est fréquemment associé à d’autres troubles dits « atopiques », comme l’asthme et les allergies saisonnières. On note qu’un mauvais contrôle des symptômes de l’eczéma en bas âge peut augmenter le risque de souffrir plus tard d’asthme et d’allergies, d’où l’importance de la prise en charge de l’eczéma le plus tôt possible.


Que faire pour soulager mon bébé?

En plus de la prévention, l’HYDRATATION de la peau est la clé de la prise en charge de l’eczéma.

🛁  BAIN ET ROUTINE :

  • ✅ Donner un bain tiède à tous les jours (10 min. max.) pour favoriser l’hydratation et se débarrasser des bactéries à la surface de la peau (pouvant mener à une infection, des plaques ou une surinfection).
  • ✅ Utiliser un savon non parfumé ou une huile lavante pour mieux hydrater la peau, comme Uriage huile lavante, Cutibase crème lavante, Exomega huile nettoyante.
  • ✅ Sécher doucement en épongeant votre bébé, sans frotter la peau.
  • ✅ Appliquer une crème ultra hydratante non parfumée sur tout le corps, même s’il n’a pas de plaques rouges (à répéter plusieurs fois par jour dans le cas d’une peau sèche).

Nous recommandons Uriage bariéderm, Cutibase, Cerave, Aquaphor, Glaxal-Base, Aveeno Sensitive, Lipikart AP+, Exomega, Arbonne pour bébé, Mustela stelatopia en crème, Dermakalm.

👕  VÊTEMENTS :

  • ✅ Utiliser un savon pour vêtement doux et non parfumé, par exemple Tide zéro. Il est aussi préférable de ne pas utiliser d’assouplisseur.
  • ✅ Des vêtements amples de coton ou autres textiles doux sont les plus appropriés pour votre bébé. La laine et les tissus synthétiques sont déconseillés. Idéalement, utiliser des draps de coton.

🤚  DÉMANGEAISONS :

  • ✅ Couper régulièrement les ongles du bébé afin de prévenir les égratignures. On pourra lui mettre des mitaines la nuit ou le jour, si la situation l’exige.
  • ✅ Vaporiser les lésions avec un brumisateur d’eau minérale afin de soulager. En présence d’un eczéma extensif, il est souvent nécessaire d’administrer un sirop anti-démangeaisons comme l’Atarax (sous prescription). On veut éviter que l’enfant ne se gratte puisque cela aura pour effet de provoquer de nouveaux bris de peau et d’aggraver l’eczéma; c’est un cercle vicieux!

Si la situation ne s’améliore pas, il faudra consulter un médecin pour obtenir un traitement approprié. Une crème à base de corticostéroïdes est souvent nécessaire pour prendre le contrôle de l’affection, ce qui n’est pas dangereux pour la peau de votre enfant. De nombreux traitements sont disponibles.


Quelques faits sur l’eczéma :

  • Selon des études, allaiter longtemps contribuerait à prévenir l’eczéma chez les bébés ayant une prédisposition génétique.
  • Les plaques d’eczéma peuvent apparaître entre deux mois et deux ans, mais très rarement après l’âge de cinq ans.
  • Un enfant aux prises avec de l’eczéma en bas âge a environ 60% de chances de ne plus en souffrir après l’âge de 12 ans.
  • En règle générale, l’eczéma n’est pas associé à la nourriture. Il y a parfois une augmentation des plaques et des démangeaisons quand l’enfant mange des produits acides, comme des tomates et des fraises, mais ceci n’est pas une allergie alimentaire.

Pour toute question reliée à votre situation personnelle, vous pouvez consulter nos dermatologues certifiés sur dermago.ca.

Cet article est un aide-mémoire tiré du billet rédigé en collaboration avec Marie Fortier.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s