En toutes circonstances, le tatouage n’est pas une procédure à prendre à la légère. L’introduction de produits colorants permanents dans le derme comporte des risques pour la santé. Ceci est d’autant plus vrai pour les femmes enceintes bien que beaucoup de recherche reste à faire sur ce sujet.

L’article suivant vous renseignera sur les raisons qui poussent à la communauté médicale à recommander aux femmes enceintes d’ÉVITER de se faire tatouer en période de grossesse et d’allaitement. Cet article a été préparé en collaboration avec Marie Fortier, infirmière spécialisée en soins pré- et post- natals.

🤷‍♀️ Saviez-vous que…

  • 10 à 30% des Occidentaux ont des tatouages et que la tendance va en augmentant?
  • la pratique est peu encadrée? En effet, il n’existe pas de normes légales pour les encres et pigments à employer.
  • il n’y a pas de risque démontré envers le fœtus/bébé pour les tatouages faits AVANT la grossesse?

Parlons maintenant des risques posés par les tatouages faits PENDANT la grossesse :

  • Toxicité potentielle

Comme il n’y a pas de normes sur la toxicité, on n’est jamais certains de la composition exacte des encres utilisées pour les tatouages. Plusieurs d’entre elles peuvent contenir des produits chimiques ou des métaux lourds potentiellement nocifs pour le fœtus.

  • Risques d’infection

Lors de la procédure de tatouage, il y a bris de la barrière cutanée et donc, risque d’infection. De 1 à 5% des gens qui se font tatouer développent une surinfection généralement causée par des bactéries normales qui se trouvent sur la peau.

Dans le cas des femmes enceintes, il se pourrait qu’une telle infection soit moins bien contrôlée étant donné que le système immunitaire est fragilisé, surtout en fin de grossesse.

Mentionnons aussi le risque de transmission d’infections virales (hépatite B et C, VIH) par de l’équipement contaminé.

  • Hypotension

Comme la pression artérielle de la femme enceinte est normalement plus faible, le risque d’hypotension (surtout en position debout) et d’évanouissement est accru.

  • Réaction potentielle avec l’épidurale

Il est possible que les tatouages au bas du dos soient nuisibles lors de l’introduction de l’épidurale. Les effets des produits colorants et possibles contaminants dans l’espace épidural ne sont pas connus.

  • Déformation des tatouages

La prise de poids lors de la grossesse amène un étirement de la peau (et potentiellement des vergetures), ce qui pourra modifier l’apparence des tatous existants. Toutefois, ils reprendront souvent leur apparence antérieure avec le temps.

* Il est également déconseillé de se faire enlever un tatouage pendant la grossesse et l’allaitement.

Pour toute question reliée à votre situation personnelle, vous pouvez consulter nos dermatologues certifiés sur dermago.ca.

Cet article est un aide-mémoire tiré du billet rédigé en collaboration avec Marie Fortier.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s